Deuxième Temps

Deuxième Temps appartient à l’association A L’Heure de L’Art, créée en 2015, qui a pour leitmotiv de rendre l’histoire de l’art accessible. Dans une volonté de renforcer cette action, nous ouvrons une revue numérique consacrée à cette science humaine. Nos objectifs sont donc expérimentaux et multiples :

Proposer une lecture originale de l’histoire de l’art,
Refuser l’objectivité absolue.

Ainsi, la revue se veut pas scientifique ou académique, mais réflexive et essayiste, afin de remettre la discussion au goût du jour.

Humaniser l’histoire de l’art par la passion

L’équipe  :

Alicia Martins et Céline Giraud sont à l’origine du projet. Elles s’occupent de la gestion de la revue, du comité rédactionnel et écrivent régulièrement des articles pour Deuxième Temps. Toutes deux spécialisées dans des domaines particuliers (l’une, dans  les pratiques nouvelles de l’art contemporain à partir de 1960 et l’autre, dans  l’histoire de la photographie du grand XIXe siècle), leur curiosité pour l’art les amène à penser diverses créations et conceptions.

Sarah  Khoufache nous a rejoint récemment pour le webmastering du site et la réflexion digitale de nos futurs projets. Convaincue que le web est une inépuisable source d’informations sur la culture et l’art, elle détient un Master 2 en Marketing E-business, et possède une solide expérience en gestion de projet webmarketing et en agence de communication. Elle est passionnée par le potentiel du web et des nouvelles technologies, et est de ceux qui pensent que le web rapproche les gens.

Nos plumes :

Auteurs d’opinions, ils défendront leur subjectivité dans une approche argumentée, parfois engagée mais pas politisée. De sensibilité et d’apprentissage différents, ils apporteront des points de vue variés sur les sujets artistiques et de sociétés.

Amandine Candel : Diplômée d’un Master de recherche en Histoire de l’art, elle est spécialisée dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme contemporains. Elle aime, au travers de l’histoire de l’art, saisir l’évolution de l’Homme au cours des siècles, sa perception du monde, sa relation au travail, ses idéaux moraux, etc., en bref, sa culture.

Stéphane Drozd : Après avoir suivi une formation en histoire de l’art, il est devenu médiateur culturel, auteur et passionné de tout processus de création et de son rapport à la société, à son histoire sociale, politique… dans l’espoir secret de convaincre quiconque que l’Art peut changer sa vi(e)sion du monde.

> Olivier Gouzowsky : Passionné par l’Art, il aime l’idée de rendre accessible la culture au plus grand nombre en vulgarisant l’élitisme, et en valorisant la pop culture dénigrée d’ordinaire. Formé en lettres modernes, il a évolué dans le milieu audiovisuel et théâtral pendant quelques années.

> Ibtissem Hadji : Avide lectrice et ex-artiste en herbe, toujours en quête de nouvelles curiosités, elle est  formée, entre autres, en lettres et en langues, mais aussi en marketing et en communication. Passionnée des cultures étrangères et de la bonne nourriture, elle aime imaginer, écrire, et créer.

Manoël Legras : Sensible aux rapports entre industries culturelles et beaux-arts, il s’intéresse à la dimension numérique et interactive de l’art du XXIe siècle, au cinéma fantastique ou de science-fiction, ainsi qu’à l’art issu des contre-cultures. Le renouvellement actuel du rapport entretenu par l’individu et la société avec le réel, le corps, l’identité, le temps, et les œuvres que ces sujets ont pu générer de nos jours comme par le passé sont les bases de son intérêt pour l’art.

> Marie Lelong : Etudiante en histoire de l’art, elle arpente les couloirs des musées depuis petite. Bien qu’elle aime tout type de créations artistiques, son intérêt se porte particulièrement sur les périodes contemporaines qui interrogent notre actualité. Curieuse de découvrir un art différent de celui le plus souvent évoqué, elle s’est spécialisée dans l’art contemporain africain. Afin de pouvoir partager avec le public les histoires des œuvres qui la passionnent, elle se forme à la médiation culturelle.

> Solène Longerey : Après des études d’arts plastiques et d’histoire de l’art, elle souhaite partager sa passion avec petits et grands. Elle aime échanger, transmettre , débattre sur les sujets qui lui tiennent à cœur ; et surtout voyager, dans l’espace et dans le temps, grâce à des expositions, des œuvres d’art, des livres, ou même les petits dessins qui remplissent ses carnets de croquis.

> Virginie Ludwiczak : Travaillant dans un espace de coworking à Aix-les-Bains depuis avril 2017, elle s’occupe également de son community management depuis 2 ans. Diplômée en gestion, communication et organisation d’événements, elle croit au collaboratif et au partage des connaissances.

> Guillaume Mahot : Diplômé de l’école de commerce de Reims avec une spécialisation marketing, il est conseiller financier dans une banque à Aix-en-Provence. Passionné de littérature, plus particulièrement celle du dix-neuvième siècle (Hugo, Baudelaire, Maupassant, Wilde entre autres) il écrit depuis ses dix-sept ans et a publié un recueil de poésies de jeunesse. Il aime aussi beaucoup voyager : métis franco-ivoirien, sa double culture lui a permis de commencer tôt.

> Ophélie Nimeskern : Doctorante en histoire de l’art, elle est passionnée par la culture dans son sens général, avec une préférence pour le Moyen Âge. Attirée par les musées, les expositions, elle aime flâner parmi les œuvres et, observer à chaque fois de nouveaux détails. Elle aspire à relier histoire, archéologie et histoire de l’art, voire sociologie pour comprendre ce qui se présente devant elle.

Céline Redon : Initiée très tôt à la danse classique, elle a vécu ses premiers émois artistiques sur fond de Tchaïkovski, et portée par la magie du Lac des Cygnes. Depuis, elle tente d’explorer l’art dans toute sa diversité, en écho à son hypersensibilité. Curieuse et ouverte au monde, ses études supérieures tournées vers les langues et la traduction lui ’ont apporté une autre richesse, plus intellectuelle.

> Marion Spataro : Etudiante diplômée en communication, passionnée par l’art au sens large, elle s’intéresse à l’ensemble des composantes de la sphère artistique contemporaine et œuvre pour rendre la culture intelligible et accessible à tous. Elle poursuit ses études universitaires dans les métiers de la médiation culturelle en parallèle de plusieurs projets artistiques dont l’organisation d’expositions.

Tony Toilier : Il est enseignant en économie et en français. Issu d’un Master 2 Ingénieur d’Affaires, il a souhaité s’écarter du domaine commercial et entreprendre un plan de carrière professionnel tourné vers le professorat et l’écriture. Ses goûts l’orientent vers l’histoire, la psychologie, la littérature, la science, l’économie, l’actualité et la politique. Il aime beaucoup la musique, le cinéma.

Et un grand merci à ceux qui nous ont permis de rendre possible cette revue par leurs nombreuses publications : Olivier Muller­ Benouaddah, Charlotte Fleytout, Agnès Tedman et Anne Hory Forest.

Publicités