20 Décembre : Une crèche à Lampedusa

Du 1er au 24 décembre, Deuxième Temps vous accompagne jusqu’à Noël !

Chaque jour, ouvrez une nouvelle case de notre tout premier calendrier de l’avent et découvrez une œuvre en lien avec cette période festive.

Si la crèche, représentant la naissance du Christ, est une tradition importante de Noël, celle-ci peut également être porteuse de messages forts… Zoom sur la crèche hautement symbolique de Lampedusa.  


Benito Badolato et Pasquale Godano. Crèche offerte par le pape François à la paroisse de Lampedusa. 2013. Bois et résine. ©André Weill

Dans la religion chrétienne, la crèche de Noël est une mise en scène de la Nativité, c’est-à-dire de la naissance de Jésus telle qu’elle est racontée dans les évangiles.

Dans l’évangile selon saint Luc, Jésus serait donc né dans une étable où il fut déposé, à sa naissance, dans une mangeoire (cripia, en latin). C’est ce mot latin qui est à l’origine du mot « crèche ». Par extension, la crèche désigne aujourd’hui l’étable tout entière et les personnages qui y sont rassemblés.

Ici, au contraire, la scène prend place dans une embarcation de fortune où la sainte Famille tend les bras vers un migrant pour le sauver de la noyade.

Réalisée par les plasticiens italiens Benito Badolato et Pasquale Godano, cette œuvre lourde de sens a été offerte au pape François lors d’une audience au Vatican le 11 décembre 2013.

Commémorant la visite du souverain pontife à Lampedusa, la scène représentée rend également hommage à son engagement en faveur des réfugiés.

Dans une homélie prononcée le 8 juillet 2013, le pape dénonce effectivement (et avec force) « l’indifférence » de nos sociétés occidentales au sort de ceux qui quittent leurs pays pour venir chercher une vie supposée meilleure… De même, celui-ci pointe du doigt une « culture du bien-être […] » qui rend « insensibles aux cris des autres » et qui nous fait vivre dans des « bulles de savon ».

Des paroles qui, pourtant, ne font pas l’unanimité au sein de l’Eglise catholique.

Connu pour son franc parler et ses envolées politiquement incorrectes, le prêtre Don Alfredo Morselli (du diocèse de Bologne), s’insurge contre la représentation d’un Jésus « immigré » et rétorque allégrement à ceux qui représentent, dans nombre de crèches en ce temps de Noël, la Sainte Famille naviguant dans une barque de migrants : « Jésus-Christ était un persécuté, plus semblable à Asia Bibi où aux catholiques trahis et vendus au gouvernement chinois, plutôt qu’aux migrants à qui on voudrait concéder tous les droits. »

Une formule lapidaire qui, néanmoins, ne décourage pas les habitants de l’île italienne, notamment les marins et les pêcheurs qui ont maintenu le code de sauvetage des naufragés.

Touché par l’altruisme des lampedusiens, le pape François décide alors de faire don de cette crèche à la paroisse de Lampedusa.

Celle-ci fut remise à l’honneur en 2017 à l’occasion des dix ans du musée national de l’Histoire de l’immigration à Paris, dans une exposition intitulée « Lieux saints partagés. Coexistences en Europe et en Méditerranée. » (du 24/10/2017 au 21/01/2018) et organisée sous le commissariat de Dionigi Albera, anthropologue, directeur de recherche au CNRS, et de Manoël Pénicaud, anthropologue spécialiste des pèlerinages et des relations interreligieuses en Europe et en Méditerranée, chargé de recherche au CNRS et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative (IDEMEC) à Aix-en-Provence.

Marion Spataro

Pour aller plus loin : Retrouvez l’interview des commissaires de l’exposition « Lieux saints partagés. Coexistences en Europe et en Méditerranée. » en vidéo sur le site du musée national de l’Histoire de l’immigration : https://www.histoire-immigration.fr/musee-numerique/expositions-temporaires/lieux-saints-partages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s