16 Décembre : Une « Mère Noël » nommée Cindy Sherman

Du 1er au 24 décembre, Deuxième Temps vous accompagne jusqu’à Noël !

Chaque jour, ouvrez une nouvelle case de notre tout premier calendrier de l’avent et découvrez une œuvre en lien avec cette période festive.

Artiste dite « caméléon », Cindy Sherman passa maître dans l’art de la transformation et de la métamorhose… Après avoir exploré la figure cinématographique féminine et réinventé les plus grands chefs-d’oeuvre de l’histoire de l’art, l’artiste américaine endosse, en 1990, le costume d’un personnage indissociable des fêtes de fin d’année : Mrs Santa Claus.


Cindy Sherman. Mrs Santa Claus. 1990

Photographe emblématique de la période contemporaine, Cindy Sherman est devenue l’une des artistes les plus prolifiques et les plus influentes de sa génération.

Internationalement reconnue avec la série Untitled Films Stills (1977-1980), Cindy Sherman s’illustre et s’impose dans le monde de la photographie contemporaine grâce à sa remarquable maitrise de la métamorphose. Maquillage, perruques, costumes, accessoires, décors… rien n’est laissé au hasard pour capter l’attention de la caméra et dévoiler un large panel d’archétypes féminins.

De photo en photo, l’artiste devient pratiquement méconnaissable, faisant de ces œuvres un art de la performance, plutôt que des autoportraits traditionnels. Ainsi grimée, Cindy Sherman développe et expose tout un langage sur la façon dont les femmes se voient, se perçoivent et sont perçues à travers leur représentation omniprésente dans la culture populaire.

Avec les History Portraits (1988-1990), Cindy Sherman dévoile notamment l’aspect artificiel de certaines œuvres de l’histoire de l’art. Les tableaux qu’elle réalise sont remplis d’éléments comiques mais, au-delà, ils dévoilent quelque chose d’effrayant : Le processus de transformation étant poussé à son paroxysme, le spectateur est souvent décontenancé par la dérangeante impression d’être confronté à quelqu’un d’autre.

Ici, c’est sous les traits de Madame Santa que l’artiste américaine apparait, exagérant au maximum les caractéristiques de son personnage.

Proche de la caricature, le portrait de la compagne du Père Noël réunit tant de stéréotypes que son sujet, les yeux écarquillés, semble être sur le point « d’exploser »…

En effet, l’engouement du public pour le Père Noël fut tel qu’il fallut rapidement réfléchir à développer ses représentations. Conscients d’avoir conçu une véritable icône commerciale, les publicitaires (notamment employés chez Coca-Cola®) ne tardèrent pas à mettre en scène un univers imaginaire autour du Père Noël afin que leur personnage apparaisse toujours plus proche des gens… C’est dans ce contexte qu’apparue la « Mère Noël », grand-mère débonnaire et toute de rouge vêtue.

Mais derrière l’apparente bonhomie de ce personnage se cache pourtant une image souvent ternie par le sexisme.

Figure évocatrice de la pop culture, cette dernière paraît désuète, issue d’un ancien temps et surtout, dans l’ombre de son (célèbre) mari.

Personnage secondaire dans la nouvelle de James Rees (« A Christmas Legend« ) en 1849, celle-ci fera officiellement son apparition dans la littérature (jeunesse, notamment) sous le nom très formel de « Mrs Claus » en 1851. Les premières évocations du XIXe siècle la dépeignent également comme une femme « enthousiaste, responsable, douce et serviable », renforçant cette image de « Mamie Gâteau » dans l’inconscient collectif.

En 1889 pourtant, l’écrivaine Katharine Lee Bates permet à « Mrs Santa » d’affirmer son caractère. Dans le poème « Goody Santa Claus on a Sleigh Ride« , Madame insiste même pour accompagner son époux dans sa tournée, démontrant que son rôle ne se limite pas à la confection de cookies.  

Il faudra attendre la fin du XXe siècle pour que cet élan féministe se concrétise, l’imagerie populaire évoluant en fonction des mœurs, de la mode et de la vision des artistes.

En ce sens, le portrait caricatural proposé par Cindy Sherman contribue donc, à l’instar de l’ensemble de son œuvre, à réhabiliter ce personnage et, par extension, la figure féminine dans la culture populaire.

Marion Spataro

Quelques sources :

– Horowitz Kate. L’histoire secrète de Mme Claus. Mental Floss. 2016 : https://www.mentalfloss.com/article/90113/secret-history-mrs-claus (site en anglais)

Qui est Mme Claus ? Historique du Women’s Museum : https://womensmuseum.wordpress.com/2016/12/21/who-is-mrs-claus/ (site en anglais)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s