9 Octobre : Journée mondiale de La Poste

Engagées, solidaires, originales ou parfois… simplement loufoques, les journées mondiales ne cessent de nous étonner et de nous mobiliser en faveur des causes internationales les plus diverses.

Peu généralisée dans les livres d’histoire, la date du 9 octobre 1874 marque pourtant la création d’un service que vous connaissez bien : l’Union générale des postes (renommée Union postale universelle en 1878), plus connu sous le nom de La Poste.

Aujourd’hui, Deuxième Temps s’associe au 146e anniversaire de ce Groupe au service de l’intérêt général et vous propose un zoom sur l’art postal.

Né en 1962, l’art postal (mail-Art en anglais) résulte d’un besoin de communication au service de la transmission des idées par le verbe et l’image.

Pour autant, cette pratique trouve son origine dans le contexte de l’entre-deux guerres, popularisée par les correspondances des soldats qui, sans avoir conscience de pratiquer de l’art postal, dessinaient déjà sur les enveloppes ou cartes qu’ils envoyaient à leurs proches. Un moyen ingénieux qui permettait également à ces hommes présents sur le front, d’éviter la censure et de communiquer autrement qu’avec des mots.

Or, la liberté proclamée par cette expression artistique trouve ses limites dans les contraintes fixées par le service postal lui-même. La lettre, quelle que soit sa forme, doit voyager à découvert. Elle doit donc comporter l’adresse du destinataire, un timbre et être oblitérée pour pouvoir arriver à destination.

Néanmoins, ces quelques contraintes fonctionnelles n’ont pas empêché la généralisation de cette tendance au cours des 19e et  20e siècles.

En effet, nombreux ont été les hommes de lettres et les artistes à s’emparer de ce nouveau mode d’expression. Peuvent être cités des poètes comme Jean Cocteau, Robert Desnos et André Breton ou encore des écrivains célèbres comme Victor Hugo, Marcel Proust, Guillaume Apollinaire ou encore Jacques Prévert.

Enveloppe avec collage de Jacques Prévert, 1952

Parmi les artistes, plusieurs groupes ont également pratiqué l’art postal à l’image des dadaïstes et des surréalistes, toujours enclins à provoquer des émotions et des réactions inédites. 

Aujourd’hui, la généralisation du tri automatique du courrier exige la normalisation des envois, portant un coup fatal à la pratique courante de l’art postal. Toutefois, une relance de cette tendance a pu être observée en 2011 à l’initiative de l’artiste et philosophe franco-canadien Hervé Fisher, créateur de « l’art postal en ligne ».

Envie d’essayer ?

Envoyez vos plus belles créations au cours de manifestations philatéliques à l’adresse indiquée sur : https://www.laposte.fr/toutsurletimbre/echanger-partager/mail-art ou par mail, directement à notre équipe de rédaction : contact.deuxiemetemps@gmail.com

Marion Spataro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s