[ANALYSE] Le Christ en Majesté de San Vitale de Ravenne, Italie

Le début du haut Moyen Age, au Ve siècle, est marqué par un tournant dans les arts décoratifs religieux. L’art occidental est imprégné par des influences orientales, notamment venant de Constantinople. Les idées et techniques artistiques se sont diffusées grâce aux déplacements des artistes mais aussi des commerçants. La percée du christianisme à la fin de l’Antiquité tardive, notamment à partir du baptême de Constantin après la bataille de Milvius en 312, modifie également les thèmes iconographiques. De nouvelles représentations tendent à apparaître, chassant les thèmes païens. En 325, le concile de Nicée proclame le Crédo : le Fils est consubstantiel au Père et à l’Esprit Saint. Ravenne devient un centre important d’influences orientales, marquant ainsi les apports constantinopolitains. La basilique San-Vital de Ravenne (Italie) en est un bon exemple, elle démontre par son décor et son programme iconographique que le contexte politique et social influe sur les représentations.

Basilique San Vitale de Ravenne, VIe siècle, Italie. Crédit : Wikipédia
Basilique San Vitale de Ravenne, VIe siècle, Italie. Crédit : Wikipédia

Le Christ en majesté

L’abside de la basilique San-Vital de Ravenne figure une mosaïque du Christ en majesté bénissant, datant du VIe siècle. Le Christ se situe au centre de la représentation, il est assis sur un globe et porte une tunique de couleur pourpre. Il est représenté imberbe et porte un nimbe crucifère.

Christ en majesté bénissant, mosaïque de l'abside, basilique San Vitale, Ravenne, VIe siècle. Crédit : Wikipédia
Christ en majesté bénissant, mosaïque de l’abside, basilique San Vitale, Ravenne, VIe siècle. Crédit : Wikipédia

Cette figuration du globe permet d’illustrer que le Christ est considéré comme le roi de l’univers, le cercle symbolisant l’infini. De sa main droite, il tend la couronne des martyrs à San Vital qui la réceptionne par une main couverte de sa tunique. En effet, par signe de respect, le saint ne peut avoir de contact direct avec un objet touché par le Fils de Dieu. De sa main gauche, il tient un volumen symbolisant la Parole.

800px-SanVitale16A ses côtés, se trouvent un archange et Ecclesius.  L’évêque offre l’église de San Vital au Christ : don représenté par l’architecture miniature qui se trouve entre l’archange et lui. Cette image dialectique souligne le fait que le programme iconographique est centré sur la consécration de l’édifice. La scène, prenant place sur un fond or, est figurée au-dessus d’un paysage qui se réfère à la Genèse. Quatre fleuves sortent d’un rocher, assimilables aux quatre fleuves du jardin d’Eden. Ce panorama idyllique est souvent signifié par un décor champêtre, que ce soit pour des programmes iconographiques aussi bien que pour des miniatures. Le signe de l’éternité est d’autant plus présent que des fleurs de lys naissent du sol.

Les édifices des Ve siècle et VIe siècle sont pour la plupart ornés de mosaïques, composées de tesselles et de verre coloré, avec des rehauts d’or. La période byzantine introduit l’or comme fond des représentations, se différenciant alors des décors paléochrétiens composés de fond bleu. L’or souligne le fait que l’édifice est prestigieux, puisqu’il s’agit d’une commande impériale ; il permet également de marquer une dimension intemporelle parce qu’il ne s’agit pas d’un paysage, se référant donc à l’éternité. La richesse de ce type d’ornementation est aussi identifiable par la technique complexe de la construction de la mosaïque. Le Christ en majesté ou Pantocrator, d’après la tradition byzantine, est un thème récurrent dans les figurations chrétiennes, ce terme grec signifie « tout-puissant », symbolisant alors toute la puissance du Christ. L’esthétisme de ces mosaïques se concentre sur la somptuosité des couleurs, une richesse décorative mais aussi par une expressivité des visages, aux traits byzantins. San-Vital de Ravenne n’est pas le seul exemple de ce type de décor. L’utilisation de la mosaïque perdure jusqu’aux IXe siècle- Xe siècle, où une césure peut être observée, laissant place à l’art de la peinture murale. Les représentations et les techniques employées à San-Vital rappellent la basilique Sainte-Sophie de Constantinople, datée du milieu du VIe siècle et transformée en mosquée au milieu du XVe siècle. Le décor intérieur de l’édifice aborde les mêmes thèmes iconographiques. Le statut de la basilique est signifié par l’utilisation d’un fond couleur or, mais aussi par la présence de personnages impériaux. De plus, la coupole était décorée d’un Christ Pantocrator, recouvert au XVe siècle lors du changement de statut religieux du bâtiment.

Les formes byzantines

Le décor de San-Vital de Ravenne, en Italie, atteste des influences venant des grands centres orientaux comme Constantinople. Le haut Moyen Age voit l’utilisation de la mosaïque se prolongée, déjà connus des grands centres romains. Néanmoins, cet art se développe afin de répondre à des demandes religieuses et impériales. Les personnages prennent des formes byzantines, au travers de la morphologie du visage, par exemple les yeux en amande. Ces décors illustrent également les nouveaux préceptes religieux, le christianisme s’installant et chassant l’arianisme.

Mosaïque de Saint Germigny des Prés
Mosaïque de Saint-Germigny-des-Prés. Crédit : Wikipédia

Les personnages impériaux se figurant proche du Christ, de la Vierge ou encore de saints, s’ancrent ainsi dans une dimension sacrée, s’élevant au même niveau que le Christ et exhortant le fidèle à les inclure dans leurs prières. L’Italie n’est pas le seul territoire à conserver des traces d’une influence byzantine, puisque la France conserve également une mosaïque datant du IXe siècle à Saint-Germigny-des-Près. La scène illustrant deux anges autour d’une arche d’Alliance prend place dans le cul-de-four de l’abside, et semble tirer son inspiration de la basilique San-Vital de Ravenne.

Ophélie Nimeskern

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s