Art collaboratif : Utopia House de Jan Kopp

Du 29 au 31 mai, la Fondation Bullukian (Lyon) accueille une œuvre sculpturale pensée par Jan Kopp, conçue pour et par de jeunes lycéens alsaciens. Au cours du mois de mai, la structure en bois a parcouru l’est du territoire français sur le canal du Rhin au Rhône, de Mulhouse à Lyon. Cette audacieuse traversée fluviale est l’occasion de découvrir un projet participatif hors du commun.

Jan Kopp, Utopia House, 2018 © Jan Kopp
Jan Kopp, Utopia House à Lyon, 2018 © Jan Kopp

L’audacieux voyage initiatique

Tout débute en 2016, lorsque le lycée Saint-Joseph-de-Cluny cherche à réaménager son foyer, l’ancien étant devenu trop petit et vétuste. Afin de proposer un lieu plus accueillant, La Kunsthalle de Mulhouse demande à l’artiste Jan Kopp, d’accompagner les élèves dans leur réflexion. Diplômé de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris en 1996, l’artiste allemand, qui vit et travaille en France, est connu pour ses interventions dans l’espace public, à la frontière entre les arts et l’architecture. Ouvert aux nouvelles initiatives citoyennes, l’artiste permet aux jeunes de se réapproprier ce lieu qui leur est destiné.

Jan Kopp, Utopia House, 2018 © Jan Kopp
Jan Kopp, Utopia House, 2018 © Jan Kopp

« La meilleure façon de s’approprier cet espace, c’était de le faire ensemble ». C’est ainsi que par le biais de workshops, de recherches et d’expérimentations, ce projet collaboratif propose une construction alternative. Installation mobile et flottante, embarcation artistique insolite et construction écoresponsable, Utopia House est tout ça à la fois.

Du collaboratif à la transdisciplinarité

Le projet est entamé en 2016 lorsque Jan Kopp et les élèves se rencontrent pour esquisser les grandes lignes du projet. Après la construction de plusieurs prototypes destinés à tester la faisabilité du projet, la construction d’Utopia House est entamée au printemps 2018.

Entre sculpture et architecture, l’œuvre réinvente les traditions de construction alsacienne tout en employant des matériaux d’avenir écoresponsables. Les différentes pièces de bois sont usinées par des élèves du Lycée des Métiers du BTP Gustave Eiffel de Cernay avant d’être assemblées. La structure de 14 mètres de long sur 5 mètres de large est conçue pour flotter sur l’eau avant d’être renversée et utilisée comme base d’une nouvelle construction à l’horizon 2019.

Il s’agit de « construire un espace démontable et capable de naviguer » pour « donner à cette « maison’ » une première vie en tant qu’habitation itinérante » explique l’artiste.

Le projet se situe dès lors à la croisée de nombreuses problématiques actuelles. L’habitat, la crise du logement et l’hébergement d’urgence sont évoqués en parallèle de la mobilité et de l’itinérance. A travers cet exemple d’architecture alternative participative, l’installation mobile interroge les besoins contemporains en architecture par le biais des collaborations « habitantes ».

Pour mettre en œuvre ce projet, il a fallu faire expertiser l’embarcation pour obtenir un certificat de navigation tandis que Jan Kopp se préparait à son rôle de capitaine en passant un permis fluvial pour la plaisance en eaux intérieures. La traversée d’environ 417 km est ponctuée de quelques 126 écluses. Il restait encore alors à apporter quelques éléments de confort de vie pour la traversée fluviale ainsi qu’une protection pour la pluie ou le soleil. L’expédition débute le 7 mai, avec à son bord des élèves et l’artiste, accompagnés d’enseignants et de partenaires. Sur la route, les équipages s’organisent en relais et se succèdent afin de permettre aux élèves de participer à l’aventure sans pour autant laisser de côté leurs épreuves de bac.

Jan Kopp, Utopia House, 2018 © Jan Kopp
Jan Kopp, Utopia House à Lyon, 2018 © Jan Kopp

Arrivée à Lyon le 20 mai, la structure sera exposée à la Fondation Bullukian comme une introduction à l’exposition personnelle de l’artiste qui sera ouverte au public dès la réouverture de la Fondation à la rentrée de septembre 2018.

Après ce passage à Lyon, l’œuvre reprendra les eaux pour devenir une construction durable à Mulhouse. Ce lieu alors déjà plein d’histoires pourra accueillir entre 40 et 50 personnes. De cette traversée il nous restera des captations de vidéos et des photographies. Pour les participants à ce voyage initiatique, des souvenirs inoubliables d’une aventure inédite.   

Amandine Candel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s