Lettrisme : les lettres au service de la créativité !

1945 marque la fin de la guerre et la naissance d’un nouveau mouvement artistique, le Lettrisme, où les lettres deviennent le terrain de jeu des créatifs ! Ce mouvement pluriculturel a vu le jour grâce à Isidore Isou (Jean-Isidore Isou Goldstein de son vrai nom), artiste et économiste roumain juif qui a fui la Seconde Guerre mondiale et a conquis une palette de domaines artistiques.

Le poète lettriste et les arts 

C’est le premier art touché par le mouvement lettriste ! La poésie traditionnelle des grands écrivains tels que Rimbaud ou Baudelaire laisse place à une poésie plus futuriste, avec un contenu sémantique plus riche mais surtout plus libre. Des onomatopées « scénarisées » apparaissent dans les textes comme des soupirs, des applaudissements ; autant de mots chantés et sonorités manuscrites qui donnent un second souffle à la poésie définie par les Pères du mouvement : « les mots n’ont plus d’importance, seule importe la lettre ».

En faisant passer des messages par les lettres, la toile se transforme en ardoise géante pour les artistes  ! Nombreuses sont les disciplines qui se voient interprétées par le mouvement lettriste. Les mathématiques, la gestion, l’histoire, la philosophie : des idées nouvelles fusent avec cette révolution interprétationniste qu’offre le mouvement avec un travail artistique sur une ou plusieurs lettres !

Le nombre d'or-lettrisme
Figure 1 Le nombre d’or, 1989, Alain Satié, acrylique sur papier, 50 x 65 cm

Les années pré-68 sont un essor pour le mouvement. Des groupes communautaires et des membres du mouvement mixent le lettrisme et les arts plastiques pour donner un sens à une réalité qui n’est pas unique, figée et dont les interprétations sont multiples. François Poyet en est un fervent défenseur. L’ensemble de son œuvre artistique va en ce sens en proposant des modulations, des installations, des expérimentations pour dévoiler une autre partie de la réalité. A ce sujet, au lieu de parler du lettrisme, Poyet parle “d’hypergraphie”.

Libre à chacun de se faire son opinion sur le monde réel à travers les matières lettristes et plastiques !

Le lettres plastiques

Hypergraphie-modulaire
Poyet, Hypergraphie modulaire

Avec la naissance du lettrisme sont apparus de nouveaux mouvements artistiques considérant la lettre comme la composante principale de l’œuvre. L’hypergraphie vue précédemment, mais également des arts plus techniques tels que la polythanasie (partir d’une œuvre pour en faire une nouvelle) ou l’art infinitésimal, lié aux domaines scientifiques, avec la création de signes et de concepts abstraits qui prennent en compte les cinq sens.

Pour en savoir plus sur l’historique du mouvement et son évolution au fil des époques

De manière plus générale, nous pouvons nous demander si les arts graphiques et visuels du XXIe siècle ne sont pas un prolongement du mouvement lettriste mis au goût du jour, à l’ère des nouvelles technologies ?

Ces artistes post-lettristes se sont approprié le mouvement en utilisant la force de la lettre et des mots pour en faire des formes et des mouvements dont les messages s’ancrent dans l’époque actuelle.

Virginie Vludwiczak

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s