[Spéciale Lumières] Edito : les variations lumineuses

« La lumière est la première condition pour toutes visibilités. La lumière est une sphère de couleurs. La lumière est la substance de la vie pour les humains et la peinture. […] La lumière crée le pouvoir et la magie d’une peinture, sa richesse, éloquence, sensualité et beauté. »

Otto Piene, Sur la pureté de la lumière, ZERO 2

Ce vendredi, comme tous les 8 décembre, aura lieu la fête des lumières à Lyon. Cette utilisation spectaculaire et artistique nous a donné envie de nous plonger dans les liens entre lumière et art pour une semaine spéciale dans la revue.

Insaisissable, elle représente symboliquement un élément miraculeux et divin puisqu’elle est l’attribut visuel du Saint Esprit en peinture. Elle est presque toujours liée à des aspects positifs, à cause de son lien avec le soleil, sa chaleur et à la sécurité apportée par la clarté. Outil essentiel dans nos quotidiens, elle nous éclaire chaque jour, mais son intérêt va bien au delà dès lors qu’il s’agit de s’en servir pour créer.

Techniquement, les artistes ont besoin d’elle pour leurs réalisations, mais elle s’avère être bien plus en devenant un matériau de création au même titre qu’un tube de peinture. Elle donne leur relief aux formes, fonctionne en duo avec l’ombre et module l’image par le blanc. C’est aussi par elle que les peintres mettent en avant leurs personnages et accompagnent notre regard dans leurs réalisations. Elle peut changer un sujet du tout au tout selon son intensité, comme l’a constaté Monet en peignant la Cathédrale de Rouen.

La lumière consacre même des mouvements artistiques : les “lumières du nord” ont fait la renommée des peintres flamands et nordiques, l’expression “clair-obscur” liée à la peinture du Caravage montre l’importance du lumineux. De leur côté, les photographes aussi ont besoin d’elle dans leurs modes opératoires, car aucun enregistrement d’image n’est possible sans elle.

Toute création dépend donc de la lumière, que ce soit de manière directe ou non. Cette semaine, nous vous proposerons de découvrir différents modes de son utilisation dans l’art, de l’ombre comme motif aux clairs-obscurs du XVIe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s