[Brève] Des artistes femmes oubliées dans l’histoire

Il est toujours intéressant de regarder non seulement l’histoire de l’art et tous les artistes qui en font partie, mais il est encore plus fascinant de voir comment l’histoire de l’art elle-même est construite et change au cours des années. Je ne sais pas si notre interprétation contemporaine de cette science a vraiment changé. Nos cours d’histoire de l’art et le marché de l’art consistent plutôt à mettre en évidence des artistes-hommes signifiants tels que Dali comme un des chefs des Surréalistes, ou Malevitch comme celui du Constructivisme. Pourtant, les artistes femmes comme Popova et Rozana ont une grande importance dans le développement et les directions empruntées par les mouvements artistiques.

Voilà donc certaines femmes-artistes qui sont intéressantes à étudier et qu’il faut, je pense, connaitre :

Mary Martin est une artiste anglaise contemporaine, l’autre moitié du couple artistique qu’elle forme avec son mari Kenneth Martin. Elle crée des monochromes blancs géométriques, jouant avec l’ombre et la lumière creusant des formes carrées, parfois réflexives, créant des compositions harmoniques.

mary-martin
Mary Martin Rotation MM1, 1969 Polystyrene & Mirror 12.7 x 12.7 x 10 cms (4.99 x 4.99 in) Crédit : Osborne Samuel

Agnès Martin, artiste canadienne, n’a aucune relation avec Mary Martin. Elle a peint des tableaux larges et souvent carrés, dont les lignes et les grilles brutes font valoir des émotions pures aux couleurs claires. Le processus créatif de l’artiste passe d’abord par une longue méditation permettant l’ ”inspiration” intérieure et ensuite par l’élaboration de brouillons et de petits croquis. Sa formule de travail tient à des mathématiques compliquées, essentielles pour commencer le tableau.

agnes_martin
Agnès Martin, Untitled 74-14, 1974 coll. particulière

Germaine Krull, quant à elle, est une photographe complètement oubliée parmi les artistes surréalistes. Man Ray, le photographe emblématique de ce courant, l’a nommée lui-même comme l’artiste photographe majeure du mouvement. Véritablement rebelle, elle voyage partout, de Moscou à Berlin, en passant par Paris où elle s’engage politiquement, puis à Bangkok, où elle devient bouddhiste.

krull
Germaine Krull, Étude publicitaire pour Paul Poiret, 1926. Surimpression, épreuve gélatino-argentique. Centre Pmopidou, Paris, Mnam.

Sophie Taeuber-Arp est une artiste dont je parle régulièrement, qui fait partie du mouvement dada et constructiviste ; comme Sonia Delaunay ou Mary Martin, elle est souvent mentionnée comme « la femme de », alors que son travail égale celui de son mari.taeuber_arp_sophie_

Agnès Tedman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s