Le Corbusier : Urbanisme utopique.

Le Corbusier : homme, fasciste, construisant des immeubles moches et faisant peut-être, partie d’une secte.
À s’en tenir aux simples élucubrations, cette personne n’a rien pour nous plaire. Quoique…

On le connaît pour son architecture, principalement ces immeubles « barres », grands blocs de béton grisâtre. Ces premières constructions s’établissent durant l’après-guerre : l’explosion démographique et l’insalubrité ont forcé à construire vite, pour répondre au manque de logement, mais à moindre frais. Ainsi, la structure pourrait sembler pauvre, délabrée, agressive pour l’œil. À l’image de la triste demande finalement…

Si l’architecture se voulait élémentaire, sa plastique l’était aussi : du bleu, du jaune et du rouge. Il fallait rester simple pour que la complexité de la structure se fasse oublier.

A contrario, son champ d’action fut riche : Le Corbusier a bâti des lieux culturels et cultuels, des complexes sportifs, des maisons… Les formes architecturales varient d’une construction à l’autre, allant du cube, au carré et en passant par le cylindre, dans des lignes plus ou moins droites. Et le tout, avec des moyens techniques peu adéquats (eh oui, la grue, par exemple, n’existait pas!).

 

 

 

Chapelle Notre Dame du Haut, Ronchamp. Photo : Paul kozlowski © ADAGP

Rien d’étonnant quand on sait que l’architecte était aussi artiste. Mais au sens le plus stricte du terme ! D’ailleurs, dans son travail pictural se retrouvent des effets stylistiques de Fernand Léger, Picasso ou encore Henri Matisse.

Alors, parfois, le gris se tâche de couleurs qui ravivent les façades des bâtiments.

A gauche : Portrait de Yvonne Le Corbusier, 1932. Huile sur toile.
En bas : Femme en maillot bleue, allongée sur le côté, 1933. Dessin.

D’aucuns trouveront tout ça bien moche et honteux de faire entrer ces constructions à l’UNESCO. Oui, bon… Cette posture n’est pas nouvelle (Le Corbusier fait partie des artistes qu’on aime détester), reste discutable mais recevable dans la mesure où on ne s’arrête pas à l’aspect esthétique. Parce que son architecture était quand même bien pensée, avec ses grandes baies vitrées, ses rampes d’accès qui permettent de se concentrer sur autre chose que ses pieds, ses commerces, ses écoles, ses cinémas et ses boutiques intégrés à l’habitation ! C’était nouveau pour la population de classe moyenne. Puis, ces bâtiments, ergonomiques jusque dans les rambardes des loggias et balcons, sont pour les partisans du moindre effort ! En fin de compte, son travail était total et s’axait sur le bien-être des habitants.

Le Corbusier était un homme de son époque et voulait répondre à des problématiques liées à cette même époque. Malheureusement les immeubles « barres » sont devenus, suite à des politiques sociales douteuses, les lieux où on entasse la misère (ce qui n’aide probablement pas à apprécier l’architecte en question). Lui avait espéré construire des espaces dans lesquels les gens se rencontreraient, donnant aux allées l’appellation de « rue » et construisant des maisons de la culture. Et c’est peut être encore un de ces dessins qui résumerait le mieux son état d’esprit.

Alicia Martins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s