Cycle d’articles : « Les artistes algériens et l’indépendance »

Vous l’aurez peut-être remarqué, la guerre qui a opposé la France à l’Algérie entre 1954 et 1962 reste rarement évoquée. Récemment, des controverses ont repris lorsque le Président François Hollande et son premier ministre, Manuel Valls, ont décidé de commémorer le cessez-le-feu. Nous avons donc décidé d’en apprendre un peu plus sur ces événements peu connus du grand public !

Bien évidemment, c’est par la prisme de l’art que nous évoquerons la guerre d’Algérie. Sans prendre position dans ce débat, nous débutons aujourd’hui un cycle sur les artistes liés à l’indépendance algérienne, des oubliés de l’histoire qui méritent qu’on s’intéresse à eux ! L’angle par lequel nous allons les aborder est celui du témoignage personnel et de l’aspect plastique : qui mieux que des artistes pour nous aider à comprendre un événement ?

Pour éviter une trop longue introduction sur le contexte géopolitique et historique de cette période, nous vous proposons plus simplement une chronologie récapitulant des moments clés. Vous pourrez y revenir facilement pour mieux vous repérer, si besoin, en parallèle de la lecture des articles du cycle!

Mais pourquoi ces articles?

Tout simplement par intérêt personnel, et parce qu’en ce moment même, nous rédigeons un reportage écrit sur ce thème. En constatant le foisonnement culturel et artistique de cette période (et des années après 1962), nous avons décidé d’en partager avec vous quelques exemples qui nous ont plu. Nous tenterons de vous montrer l’engagement social qui animait ces artistes, et leur volonté de rompre avec l’influence coloniale afin d’affirmer l’identité d’un pays.

Même si le sujet du cycle laisse croire que nous étudierons uniquement des artistes algériens, il n’en est rien ! En effet, face à cette guerre et à l’abominable, le monde intellectuel internationa ls’est largement mobilisé. Nous vous en parlerons aussi très bientôt !

D’ailleurs, avant de commencer, n’hésitez pas à aller lire (ou relire !) notre article sur Le Grand Tableau Antifasciste Collectif, créé par un groupe d’artistes internationaux pour dénoncer les horreurs de cette guerre à la manière d’un Guernica !

La chronologie

→ Avant la guerre

1945

  • 8 mai : émeutes et premières répressions violentes en Algérie.

1946

  • Avril : fondation de l’Union Démocratique du Manifeste Algérien (UDMA).

1947

  • 15 février : Formation de l’Organisation Spéciale (OS), chargée de préparer la lutte armée en Algérie.

1954

  • Création du Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action (CRUA), qui veut préparer l’insurrection algérienne. Il devient ensuite le FLN (Front de Libération Nationale).
  • 1er novembre : début de la Guerre.
  • Décembre : la France envoie des renforts militaires en Algérie.

→ Le conflit

1955

  • 5 janvier : François Mitterand, ministre de l’Intérieur, prône le recours à la force et présente un programme de réformes pour l’Algérie.
  • 1er février : Jacques Soustelle est nommé gouverneur général par le gouvernement Mendès France, et s’installe à Alger.
  • 1er avril : vote de l’état d’urgence en Algérie pour six mois.
  • 23 avril : établissement en Algérie de la censure préalable.
  • Août : grande offensive de l’ALN dans le Nord-Constantinois. 71 victimes civiles européennes. Répression française : 1273 tués officiellement, 12000 selon le FLN. Émeute au Maroc.
  • 12 septembre : suspension d’Alger-Republicain. Interdiction du Parti Communiste Algérien.
  • 30 septembre : inscription de la question algérienne à l’ONU.
  • Octobre : mouvement de soldats français pour la paix en Algérie.
  • 2 décembre : dissolution de l’Assemblée Nationale française.
  • 23 décembre : les élus UDMA démissionnent et demandent la création d’une République Algérienne.

1956

  • Janvier : l’UDMA rejoint le FLN.
  • Février : Guy Mollet remplace Jacques Soustelle et est conspué à Alger.

    Naissance de l’union des syndicats travailleurs algériens en France.

  • 2 mars : indépendance du Maroc.

  • 12 mars : l’Assemblée vote les “pouvoirs spéciaux” qui autorisent des mesures exceptionnelles à la France pour “le rétablissement de l’ordre, de la protection des personnes et des biens et de la sauvegarde du territoire » en Algérie.

  • 20 mars : indépendance de la Tunisie.

  • Avril-décembre : nombreux attentats, répressions de militants du FLN et affrontements.

  • 1er novembre : début de l’expédition franco-britannique à Suez.

    400 000 hommes sont présents en Algérie.

1957

  • 7 janvier : le général Massu a les pouvoirs de police sur Alger
  • Février-mars : nombreux attentats à la bombe et exécutions de militants algériens.
  • 18 février : pour ses positions contre la torture, le général français Jacques Pâris de Bollardière est relevé de son commandement. Le président algérien demande aux troupes françaises de quitter son pays.
  • 21 mai : chute du gouvernement Guy Mollet.11 juin : arrestation de Maurice Audin, français militant pour l’indépendance algérienne à Alger.

1958

  • 30 mars : journée de solidarité mondiale avec l’Algérie.
  • 1er juin : investiture du gouvernement de Gaulle ;  la censure est levée.
  • 4 juin : « je vous ai compris » de Gaulle, Alger. Espoir pour le peuple algérien.
  • 25 août : actions armées du FLN en France.
  • 19 septembre : formation du Gouvernement Provisoire de la République Algéienne (GPRA), présidé par Ferhat Abbas.
  • Septembre : de Gaulle propose la “Paix des Braves” au FLN, qui refuse. Début du processus d’indépendance de l’Algérie.
  • 3 octobre : de Gaulle annonce le plan de Constantine, visant à valoriser les ressources algériennes et à affaiblir le FLN.
  • 13 décembre : l’Assemblée générale de l’ONU repousse par 18 voix et 28 abstentions et 35 contre une résolution reconnaissant le droit de l’Algérie à l’indépendance.
  • 21 décembre : de Gaulle est élu président de la République française et de la Communauté.

→ Vers l’indépendance

1959

  • 16 septembre : de Gaulle annonce le principe d’autodétermination algérienne à la télévision, par voie de référendum.
  • 19 septembre : fondation du Rassemblement pour l’Algérie Française, qui lutte contre l’indépendance algérienne.

1960

  • Les “pouvoirs spéciaux” sont à nouveau votés pour un an. De nouvelles négociationséchouent.
  • 5 septembre : manifeste des 121, « Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie », signé par 121 intellectuels français pour dénoncer la guerre d’Algérie. Parmi eux, Simone de Beauvoir, André Breton ou encore Jean-Paul Sartre.
  • 4 novembre : de Gaulle fait allusion à une « République algérienne, qui existera un jour ».
  • 19 décembre : l’Assemblée Générale de l’ONU reconnaît le droit à l’Indépendance de l’Algérie.

1961

  • Février : création de l’Organisation Armée Secrète (OAS), qui lutte pour une Algérie française.
  • Mars : l’OAS assassine le maire d’Evian, car sa mairie accueillait les négociations pour la paix en Algérie.
  • 22 avril : Putsch d’Alger, par quatre généraux français, pour maintenir l’Algérie dans la République française. Échec en quatre jours.
  • 20 mai : ouverture des négociations d’Evian, suspendues en juin. S’ensuivent de nombreuses manifestations, répressions, assassinats.
  • 8 septembre : attentat manqué contre de Gaulle à Pont-sur-Seine.
  • 17 octobre : violente répression des manifestations algériennes à Paris.

1962

  • Février : attentats de l’OAS en Algérie et en France.
  • 8 février : manifestations anti-OAS, avec intervention brutale de la police au métro Charonne à Paris, qui font 9 morts.
  • 26 février : vague d’attentats contre les musulmans à Alger.
  • 7 mars : Réouverture des négociations d’Evian, avec signature des accords le 18 mars.
  • 19 mars à midi, Cessez-le-feu. Suivi de nombreux attentats, affrontements puis procès.
  • 3 juillet : reconnaissance officielle de l’indépendance de l’Algérie.
  • Juillet : luttes intestines en Algérie. Enlèvement et exécution de pieds-noirs à Oran.
  • 22 août : de Gaulle échappe à un autre attentat au petit Clamart, mené par l’OAS.
  • Décembre : massacre des harkis.

Pour en savoir plus :

  • Voir la chronologie de l’Express, plus complète que celle-ci.
  • Pour en savoir plus sur les différents moments de cette guerre, voir cet article concis et clair de l’encyclopédie Larousse.
  • Pour ceux qui souhaiteraient en apprendre plus sur les questions de mémoire de la guerre d’Algérie, lire cet article très bien conçu et documenté.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s